11750678_10153551179324214_5489405418801176599_n

Originaire d’une famille libanaise vivant à Rio, bien loin des histoires de looks, de sneakers ou d’accessoires en tout genre, André Namitala s’est pourtant retrouvé dans ce tourbillon virevoltant et mouvant qu’est celui du monde de la mode.

Son regards vascille et oscille des couturiers aux machines, des tissus aux outils, c’est le coup de foudre.

Il lance Handred.

D’abord lancé dans des études de droit, il rend un jour visite à la mère d’un ami, qui dirige à l’époque un atelier de confection à Rio. Son regards vascille et oscille des couturiers aux machines, des tissus aux outils, c’est le coup de foudre. Dès lors, il se fait remarquer par ses idées, sa vision du style, et est très vite embauché au sein de la marque de prêt-à-porter brésilienne Rebecca Barreto, spécialisée dans le lin. Deux ans passent, puis il part travailler pour Auslander, avant de se lancer à son compte, le rêve de tout couturier en herbe. Il lance Handred.

Il s’atèle maintenant au prêt-à-porter masculin, le twistant de quelques accents unisexes. Sa collection SS17 revisite des coupes classiques animées de grosses rayures noires et blanches qui apportent tout leur dynamisme aux pièces. Un mood oscillant entre le sportswear et le tailoring rode à travers des blazers, teddys, bodys, shorts et pantalons. Bref, une très belle collection, qui apporte un nouveau souffle à ce que l’on connaissait de l’unisexe.

Capture d’ecran 2016-05-30 à 17.59.58
Capture d’ecran 2016-05-30 à 18.00.14
Capture d’ecran 2016-05-30 a 18.01.09
Retrouvez la liste complète des marques qui exposent en septembre 2016.