portrait gustavoMondinoTalents de mode, organisé par le Village des Créateurs de Lyon, est devenu au fil des années l’un des concours de mode incontournables et son influence ne cesse de grandir grâce à la qualité de ses candidatures et aux dotations qu’il propose. Cette année, Talents de mode a choisi Gustavo Lins pour présider cette 10ème édition. L’occasion pour Who’s Next, partenaire officiel du concours de dresser le portrait du designer brésilien et connaître son point de vue sur cette initiative.

Cette année, Talents de mode a choisi Gustavo Lins pour présider cette 10ème édition.

 

Who’s Next : C’est la première fois que vous êtes président du jury Talents de mode. Comment avez-vous découvert ce concours ?

Gustavo Lins : J’ai découvert ce projet en février dernier lors d’une exposition au Palais Royal à la galerie Joyce, c’est là que j’ai rencontré Isabelle Gleize, directrice du Village des Créateurs. Cette structure a pour vocation de détecter, d’accompagner et de propulser les créateurs mode, déco et design-objet de la région Rhône-Alpes.

Ce qui me semble intéressant dans ce projet, c’est d’associer la partie créative, la partie business – commerce et la partie industrielle. C’est la première fois que je vois une initiative où l’on associe les 3 maillons de la chaîne. De plus ce sont des créateurs d’entreprise. Isabelle et son équipe travaillent dans une dynamique de création d’entreprises.

 


Who’s Next : Selon vous, Talents de mode et Isabelle Gleize ont un vrai rôle de mentor pour la jeune création ?

Gustavo Lins : Absolument, la région Rhône-Alpes a beaucoup de ressort par rapport au textile. D’ailleurs, il y existe encore quelques « textiliens », très pointus. Cette située à proximité de l’Italie permets à certains résidents d’y réaliser leurs imprimés. Ouverte et passionnée, Isabelle est patiente, elle accompagne les jeunes créateurs sur le long terme, les positionne par rapport au marché. Ouverte et passionnée, elle possède une vraie vision de la mode dans sa globalité. A cheval sur la partie économique et créative, elle maitrise parfaitement son sujet et le défend.

village_des_createurs_lyon_credit_loic_benoit_1_web


gustavo_lins_designerWho’s Next : Vous avez participé en tant que Jury ou professeur à des concours, en tant que jeune créateur aussi ?

Gustavo Lins : Non car mon parcours est un peu atypique. Je viens de l’architecture, quand j’ai démarré dans la profession, je n’étais pas un jeune créateur, j’étais modéliste pendant 12 ans avant de démarrer ma société. Je n’ai donc pas suivi de parcours « classique », école de mode, cours et après créer ma marque. J’ai lancé mon entreprise à 40 ans, j’avais déjà une expérience de la vie et professionnelle.

Cependant, si j’avais décidé de me lancer dans la mode à 19 ans, bien sûr que j’aurais tenté l’aventure. Selon moi, les concours sont l’occasion idéale pour présenter une collection et surtout pour rencontrer des professionnels du secteur. Au delà de rencontrer des pros cela permet de se jeter dans l’arène. Tous les critiques qui viennent voir les collections sont des spécialistes français et internationaux du métier. C’est donc une excellente manière de se tester.